Plantes du Japon

Documentation sur les plantes du Japon

A

A

  • Abaxiale : Qualifie la partie inférieure ou dorsale d’une feuille.
  • Acaule : végétal caractérisé par l’absence de tronc ou de tige apparent.
  • Acclimatation : espèce qui s’est adaptée à vivre dans une région ou lieu qui n’est pas son domaine habituel.
  • Accrescent : s’applique aux parties de la fleur (pétales, sépales, styles), à l’exception de l’ovaire, dont la croissance se poursuit après la fécondation. Ex : calice du physalis.
  • Aciculaire : se dit d’une feuille rigide et aigue, parfois piquante (aiguilles de pin)
  • Actinomorphe : voir Régulier
  • Acuminé : dont le sommet s’amenuise pour se terminer en pointe.
  • Adaxiale : Qualifie la partie supérieure ou ventrale d’une feuille.
  • Adné  : Soudé ou attaché à , s’applique à des organes différents, comme par exemple des étamines adnées au périanthe.
  • Aérenchyme : tissu végétal lacuneux permettant la circulation de l’air, on dit aussi parenchyme aérifère.
  • Aiguille (de pin) : un des deux types de feuilles des Conifères, l’autre étant l’écaille.
  • Aiguillon : piquant épidermique qui laisse une cicatrice après sa chute, ex : les aiguillons des rosiers.
  • Ailé : organe qui possède un ou des appendices minces facilitant sa dispersion.
  • Aisselle, Axillaire : se dit des organes qui naissent dans l’angle formé par la tige et le rameau ou la feuille.
  • Akène : fruit sec indéhiscent dont la graine n’est pas soudée au péricarpe.
  • Allogamie : pollinisation d’une fleur par le pollen porté par les étamines d’un autre individu. (on dit aussi : pollinisation croisée
  • Alpestres : plantes qui vivent dans des régions de moyennes montagnes (autour de 1000 mètres).
  • Alpines : plantes qui vivent en haute montagne (plus haut que les plantes alpestres).
  • Alterne : disposition des feuilles sur la tige dans laquelle il n’y a qu’une seule feuille par noeud.
  • Amplexicaule : qualifie des feuilles ou des bractées entourant complètement la tige au niveau de leur insertion.
  • Anatrope : position d’un ovule renversé de 180 degrés le long de son funicule. Le chalaze est dans l’axe du nucelle et le hile est proche du micropyle, celui-ci faisant face au placenta.
  • Androcée  : ensemble des pièces fertiles (étamines) mâles d’une fleur.
  • Anémochorie : dispersion des graines par le vent.
  • Anthèle  : inflorescence cymeuse ou fasciculée dans laquelle les rameaux latéraux sont plus longs que les rameaux centraux.
  • Anthère  : partie supérieure élargie de l’étamine qui produit et contient les grains de pollen.
  • Anthèse : ensemble des phénomènes qui accompagnent l’épanouissement des fleurs. Synonyme de floraison.
  • Antimère : chacune des parties semblables d’une plante (fleurs) se répétant par rotation autour d’un axe commun (symétrie radiaire).
  • Apétale  : qualifie une fleur qui n’a qu’un seul verticille de pièces protectrices.
  • Apex, Apical : se situe à l’extrémité supérieure d’un organe, en général une feuille.
  • Aphylle : plante dépourvue de feuilles fonctionnelles.
  • Apiculé : qui est terminé au sommet en pointe courte et aigüe.
  • Appendice : écaille qui entoure parfois l’ovaire ; prolongement de la fleur, de la feuille ou d’autres organes, tels que vrilles, stipules, épines, etc.
  • Apprimé : se dit d’un élément étroitement appliqué contre un autre mais qui n’y adhère pas. ex : poils apprimés.
  • Arbre : végétal ligneux n’ayant qu’un seul tronc et dont la taille dépasse 7 m..
  • Arbrisseau  : végétal ligneux ramifié dès le base. Jusqu’à 4 m.
  • Arbuste : végétal ligneux n’ayant qu’un seul tronc et atteignant 5 à 7 m.
  • Arille : protubérance charnue se développant autour d’une graine sans que celle-ci y soit soudée.
  • Aristé : en pointe fine, (arista = barbe d’un épi).
  • Article : (articulé), chacun des fragments d’un organe qui peut spontanément s’isoler le moment venu.
  • Articulé : formé d’articles, c.-à-d. de parties séparées par des étranglements. Se dit aussi d’un organe pourvu d’une articulation.
  • Ascendant : se dit d’un organe, généralement la tige, couché à sa base puis se redressant.
  • Atténué : se dit d’un organe dont la largeur ou l’épaisseur diminue progressivement soit vers la base, soit vers le sommet.
  • Aubier : bois jeune entourant le bois de cœur, en général plus clair et plus tendre.
  • Auriculé  : pourvu d’oreillettes
  • Autofécondation  : phénomène qui met en jeu les gamètes mâles et femelles d’un seul individu.
  • Autotrophe : végétal capable de synthétiser toute sa matière vivante (organique) à partir de sources exclusivement minérales soit par photosynthèse soit par chimiosynthèse.
  • Axillaire  : voir ci-dessus : aisselle.
  • Axillé : position d’un bourgeon, d’une fleur ou d’un rameau par rapport à la feuille ou bractée à l’aisselle de laquelle ces organes sont insérés.